Portrait d'Elena Lee - Manipulation Photographique, 43x57cm - 2016

Portrait of Elena Lee - Photographic Manipulation, 43x57cm - 2016

Un symbole est une âme perdue loin de l'ignorance. La connaissance de l'âme peut s'exercer par la pratique plastique du corps, et non par le symbole truché de l'informatisation de nos contenus. La machine moderne dépossède l'homme de son temps sur terre, elle broie spirituellement le substrat de qui veut bien lui remettre un peu de son soi. L'artiste ici a pratiqué une chirurgie artistique avec le "fichier image" d'Elena Lee, performeuse burlesque de Miami avec qui il a échangé quelques traces de communication. La modification du corps d'Elena par l'utilisation du numérique, pratique plastique redoutée par l'industrie du contenu, tout comme la transformation du corps de l'artiste a engendré un double constat : celui de l'avènement du "corps numérique" en tant que résidu aléatoire des traces du passage humain envers le numérique; et celui de la décapitalisation du contenu du corps par l'inscription au social numérique.
A symbol is a soul lost far from ignorance. The knowledge of the soul can thus be exercised through the plastic  practice of the body, and not through the trusty symbol of the computerization of our contents. The modern  machine deprives man of his time on earth, it spiritually crushes the substrate of whoever wants to give him a little of his self. The artist here performed an artistic surgery with the "mage file" of Elena Lee, a burlesque performer  from Miami with whom he exchanged some traces of communication. The modification of Elena's body through  the use of digital technology, a plastic practice feared by the content industry, as well as the transformation of the artist's body, has led to a double observation : that of the advent of the "digital body"; as a random residue of the  traces of the human passage towards digital technology; and that of the decapitalization of the body's content  through digital social inclusion.

+ + +